ALBUM PHOTOS !

MERCI AU GROUPE

Pour le spectacle bénéfice du 12 octobre au CLUB SODA !

Les fonds amassés serviront à la réalisation de projets PAR et POUR les jeunes.

Un merci spécial à toutes les personnes qui ont assisté au spectacle et on fait de cette soirée une réussite !

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

LE BUREAU DE CONSULTATION JEUNESSE
40 ANS AUPRÈS DES JEUNES !



Montréal, 14 avril 2010 – C’est avec beaucoup de fierté que les jeunes, les membres de la communauté, les travailleuses et travailleurs du Bureau de Consultation Jeunesse (BCJ) célèbrent le quarantième anniversaire de l’organisme. La thématique de la place des jeunes dans l’organisme marque les célébrations de 2010.

Pour l’occasion, le BCJ veut mettre en lumière l’intervention communautaire jeunesse offerte, développée et réalisée par l’organisme ainsi que l’extraordinaire réponse communautaire des quarante dernières années auprès des jeunes au Québec et ailleurs.

Les célébrations se termineront par un colloque qui se tiendra en 2011 et qui portera sur l’intervention jeunesse des 40 dernières années au Québec et ailleurs. Cet événement spécial servira aux principaux acteurs de l’intervention jeunesse, et spécifiquement aux jeunes, à arrêter les grands paramètres fondateurs d’une éventuelle politique jeunesse. Il existe plusieurs stratégies, mesures, programmes destinés aux jeunes et plusieurs politiques ont un impact sur les jeunes. Par contre, il n’existe pas de politique jeunesse globale qui permette une vision d’avenir, un projet de société.

« Durant les 40 dernières années, la région métropolitaine a bien sûr beaucoup changé », explique Gilles Tardif, Coordonnateur intérimaire. « Si en 1970 la création du BCJ était une réponse au manque de ressources autres que les écoles de réforme pour les jeunes francophones, nous devons aujourd’hui nous réjouir de l’explosion du développement des ressources communautaires auprès des jeunes non seulement dans la grande région de Montréal mais aussi dans tout le Québec. Il faut reconnaître l’esprit d’ouverture et d’initiative de ceux et celles qui ont appuyé ce mouvement et saluer la créativité, l’audace et la générosité des acteurs et actrices qui ont construit l’œuvre du BCJ.»

C’est en 1970 que de jeunes travailleurs sociaux, avocats, avocates, enseignants et enseignantes, une juge et un retraité fondent le BCJ pour répondre aux besoins sociaux des jeunes qui résident de façon permanente ou temporaire dans la région métropolitaine de Montréal. Les fondateurs espéraient sensibiliser la collectivité, mobiliser les jeunes dans la recherche de solutions, offrir des services de consultation, faciliter l’accès aux ressources communautaires et assurer la protection sociale de certains mineurs.

À propos du BCJ : Le Bureau de Consultation Jeunesse (BCJ) est un organisme d'action communautaire autonome qui œuvre auprès des jeunes de 14 à 25 ans depuis 1970. Appuyé par Centraide, il compte plusieurs points de services sur l'ensemble du territoire du Montréal Métropolitain (Montréal, Laval, Longueuil). Le BCJ s'intéresse à la marginalité et aux conditions sociales des jeunes. Il privilégie l'approche globale, c'est-à-dire l'ensemble de la réalité de la personne. Son mandat principal est de supporter les jeunes dans leur cheminement vers une plus grande autonomie, dans la recherche de solution pour l'amélioration de leurs conditions de vie.


- 30 -

Renseignements : Catherine Pilon
Responsable de la vie associative
514 274-9887

 

 

LE BUREAU DE CONSULTATION JEUNESSE (BCJ)
ÉVOLUE DEPUIS 40 ANS AVEC LES JEUNES DE MONTRÉAL, LAVAL ET LONGUEUIL!


• Le BCJ est créé en novembre 1969.
• Il est incorporé en 1970, à la suite de la fusion de l’Accueil des jeunes et du Carrefour des jeunesses féminines.
• En 1972 et 1973, à la suite de la réforme de la santé et des services sociaux, le BCJ est menacé de disparaître. Il survit comme un « virus nécessaire » en se dédiant à une intervention alternative aux formules traditionnelles.
• De 1973 à 1978, plusieurs points de services sont mis sur pied :
o Le BCJ Laval
o Le BCJ Centre-Sud
o Le BCJ St-Édouard (aujourd’hui le BCJ Villeray)
o L’Association 1850 de la Place St-Martin
o Le BCJ Longueuil
o La Clinique des jeunes St-Denis (précurseur des cliniques jeunesse)

Les projets et volets de travail suivants sont mis en place:
o Élan Laval (axé sur la dimension du travail)
o Détour (service d’hébergement pour les jeunes)
o Corridor
o Le Programme d’intervention jeunesse (P.I.J.)
o L’expérimentation de justice alternative ou de justice réparatoire
o Le Projet Triangle
o Le Service St-Denis
o En 1980, un groupe de travail sur la prostitution juvénile est mis sur pied. Il conduit à la création du PIAMP en 1982.
o Au début des années 1980 le BCJ publie plusieurs ouvrages, notamment sur la sexualité, l’intervention, les drogues, l’inceste et le suicide.
o Les projets suivants sont également mis en place au début des années 1980 :
o L’Imagerie le P.T.C. (Programme de travaux communautaires)
o Le Café le Calembour
o Le Recyclage St-Edouard
o Le Centre de Tri Élan Laval
o Les jeunes récupérateurs
o Le Collectif de recherche et d’intervention communautaire (CRIC)
o Le Centre de documentation
o Le Festival de créations jeunesse
o Tangente
o Le Service d’intégration communautaire (S.I.C.)
o Le Programme d’intégration au travail (P.I.T.)
o Le Programme d’organisation du travail (P.O.T.)
o Le Club de recherche d’emploi St-Denis
o Le déploiement de l’approche du travail de rue
o En 1986, le Comité ad hoc pour les droits des jeunes en centres d’accueil est créé.
o En 1987 l’Auberge-In ouvre ses portes.
o En 1988, le Dossier noir du droit des jeunes en centres d’accueil est produit et le BCJ sud-ouest (Lasalle-Lachine) est créé.
o En 1990, le premier groupe Jeunes mères est créé à Lasalle et Lachine.
o En 1995, le volet de travail de milieu dans les écoles pour adultes débute à Longueuil, Lasalle, Parc Extension et Villeray.
o En 1996, l’approche féministe comme principe d’intervention est adoptée.
o De 2000 à 2003, des projets d’hébergement sont développés à Laval, Longueuil et Verdun.
o De 2000 à 2010, plusieurs projets de mobilisation citoyenne des jeunes ont donné naissance:
o À Et si on faisait connaissance qui a mené à la Déclaration de principe contre le racisme
o Au Comité droit des jeunes qui a porté sur les abus dans les Centre jeunesse
o Aux Camps d’orientation des jeunes mis en place annuellement
o Au volet jeunes femmes critiques qui lance son animation sur l’hypersexualisation
o Aux dossiers Maturité scolaire et Historique du communautaire jeunesse.
o En 2002, une formation sur le racisme est développée.
o En 2005, le projet Acquis de droit portant sur les relations entre les jeunes et les policiers est produit.
o En 2006, le Journal Trouvé est lancé.…

En 2010... le BCJ fête ses 40 ans!